texte article

L’agression a eu lieu tôt dans la matinée. La victime, une femme âgée d’une trentaine d’année, s’est faite agresser violemment et voler des objets de valeur contenus dans son sac à main.

Les pompiers sont rapidement intervenus et ont constaté que la victime avait deux dents cassées, une plaie avec entorse au genou, des hématomes ainsi qu’un traumatisme crânien. Les autorités judiciaires (Police et  Experts scientifiques) de Soissons ont été appelées sur les lieux de l’agression et ont d’ores et déjà interpellé deux individus.

L’un d’eux a été retrouvé en possession du sac de la victime et a été identifié.

Il s’avère que cette personne est Frank Dubois, un SDF, qui va être rapidement mis hors de cause car il aurait trouvé le sac suite à l’agression. Il n’est donc pas l’agresseur selon les vidéos que les autorités judiciaires ont pu visionner. Cet homme aurait donc uniquement ramassé le sac de la victime sans se rendre compte qu’une agression venait de dérouler, semble-t-il, quelques minutes auparavant.

Les enquêteurs disposent d’un second suspect, également identifié. Il s’agit de Pierre Mory, un homme notoirement connu des services de police. En effet, il a déjà été arrêté pour une série de vols à l’arraché et de faits de violence sur la voie publique.

Pierre Mory apparaîtrait, selon le début de l’enquête, sur les vidéos de surveillance en train de voler le sac de la victime. On le voit également agresser violemment la victime. Sur cette même vidéo on l’aperçoit en train de jeter le sac avant de prendre la fuite.

Les preuves seront-elles suffisantes pour inculper Pierre Mory ? Frank Dubois sera-t-il mis hors de cause dans la suite de l’enquête ? La victime va-t-elle avoir gains de cause ?

Les réponses à ces questions ne tarderont pas à venir aux enquêteurs car divers témoins fourniront des informations précises. De plus, la victime, après avoir repris connaissance et s’être remise de ses émotions parviendra à se souvenir de certains détails permettant la reconnaissance de l’auteur de l’agression.

Le procès de Pierre Mory aurait normalement dû se tenir le 29 Avril 2020, mais en raison de  la crise sanitaire il a été reporté à une date ultérieure.

Juliette Freling et Louna Brignon – DCG 1

%d blogueurs aiment cette page :