Afin de mener à bien leur projet, les élèves de DCG 1 et de Seconde 1 se sont rendus au tribunal correctionnel de Soissons pour assister à des audiences.

« Le Tribunal. Veuillez vous lever. »

C’est après l’épreuve du portique que nous avons pu pénétrer dans la salle d’audience.  Les avocats s’affairent ; les prévenus et leur famille s’installent.  La sonnette retentit, le public se lève. Les juges  apparaissent et s’installent. L’audience peut commencer.

« Les coups sont partis, Madame la juge. – Non Monsieur, les coups ne partent pas. On les donne. »

Violences conjugales ou non, conduite sans permis, conduite en état d’ivresse, conduite en état d’ivresse et sans permis, stupéfiants, vols, cambriolages sont les délits qui ont été jugés lors de ces audiences.
Certains prévenus sont arrivés menottés, accompagnés d’agents pénitenciers ou de policiers armés, et  placés dans le box.

« On n’interrompt pas le procureur.  »

C’est au procureur de parler, de requérir des peines : des stages de prévention, des peines avec sursis, des amendes, le procureur prononce la peine et n’aime pas être interrompu.

Les séances au tribunal correctionnel sont publiques, elles se déroulent le lundi. L’occasion de voir la justice incarnée. L’occasion de vivre une expérience citoyenne marquante.

Pour aller plus loin…

le site Épris de justice propose des chroniques judiciaires illustrées, histoire de voir ce qui se passe au quotidien dans les tribunaux en France.

https://www.epris-de-justice.info/

%d blogueurs aiment cette page :