L’HGGSP, c’est quoi ?

            C’est un des enseignements de spécialité proposés en classe de Première (4 heures hebdomadaires) et en Terminale (6 heures hebdomadaires). Véritable enseignement pluridisciplinaire, il permet aux élèves de croiser des approches géographiques et historiques pour non seulement approfondir des aspects de l’enseignement d’histoire-géographie du tronc commun, mais aussi explorer d’autres thématiques qui permettent de comprendre le monde. La géopolitique y tient donc une place centrale.

L’HGGSP, est-ce que c’est pour moi ?

            Cette spécialité s’adresse aux élèves curieux de comprendre le monde, qui veulent apprendre à se documenter de manière efficace, à travailler de manière autonome et à développer leurs idées à l’oral et à l’écrit dans le cadre de projets ou de travaux d’approfondissement.

Elle s’articule aisément avec plusieurs autres spécialités, littéraires et scientifiques, et en particulier avec l’enseignement de sciences économiques et sociales.

L’HGGSP, on y fait quoi ?

            Les thèmes abordés permettent d’appréhender des questions essentielles du monde actuel, comme celle des frontières, des médias ou encore des puissances. Ces questions sont déclinées dans des contextes historiques et géographiques différents pour prendre du recul et en approfondir l’analyse. On croise donc des enjeux sociaux, politiques, économiques, culturels, diplomatiques et stratégiques de sujets fondamentaux, enjeux pour lesquels l’étude du passé et de territoires permet de mieux comprendre le présent.

On y travaille de manière plus autonome, on apprend à se documenter, à s’exprimer à l’oral : on se prépare donc aux exigences de l’enseignement supérieur.

L’HGGSP, et après ?

            Après le bac : Les connaissances et les savoir-faire qui auront été acquis en spécialité HGGSP préparent les élèves à la poursuite d’études dans de nombreux cursus:

  • à l’université dans différentes filières (histoire, géographie, sciences politiques, droit, etc)
  • en classes préparatoires
  • dans des écoles : journalisme, institut d’études politiques, écoles de commerce et de management qui intègrent de plus en plus une perspective géopolitique, etc
  • et toutes les formations qui demandent de l’autonomie, des capacités de réflexion et d’analyse, des qualités d’expression écrites et orales ou encore de la curiosité intellectuelle

Le programme de Première (4heures/semaine)

tableau histoire

%d blogueurs aiment cette page :