Commencer l’année 2022 par des rencontres qui donnent un peu plus de saveur, et font bouger les lignes. C’est ce qui a été proposé aux secondes 4 et 6 qui ont pu rencontrer l’éditeur Michel Fiévet, qui a présenté son métier-passion et sa maison d’édition. Et quelques jours après, ils ont pu faire la connaissance de l’autrice, Florence Saint-Roch, qui a présenté son ouvrage poétique et qui a fait découvrir son univers  aux élèves.

Quand le monde pose question, l’écriture est une solution : rencontre avec Florence Saint-Roch

Au départ, il y a une séquence littéraire consacrée à la question des migrants. A la fin, une rencontre avec une autrice sensible aux parcours des migrants qu’elle aide dans le cadre d’ateliers d’écriture poétique et qui lui ont inspiré l’écriture de l’ouvrage poétique, Bouger les lignes.

« Écrire pour trouver des réponses au monde qui questionne »

            Pour beaucoup d’élèves, la rencontre avec l’autrice Florence Saint-Roch a permis de mieux comprendre encore à quoi pouvait « servir » la poésie et plus généralement l’écriture.

            Ils ont aussi été sensibles au travail poétique qui s’ouvrent aux autres : écrire pour rendre compte de la voix des migrants et leur permettre de franchir la barrière de la langue, écrire pour élargir les perspectives du lecteur et l’amener à regarder autrement.

Faire reculer les frontières

            L’écriture libre du long poème propose une envolée qui n’a pas échappé aux élèves : aux migrations terrestres font écho les migrations des oiseaux. Histoire de rappeler que les migrations sont universelles, que les frontières ne sont pas toujours naturelles, et que nous sommes des créatures issues de migrations originelles.

            Une belle rencontre pour ne pas s’aveugler mais ouvrir les yeux sur le monde.

Pour aller plus loin :

            Découvrir l’association France Terre d’asile:  https://www.france-terre-asile.org

            Découvrir Bouger les lignes, de Florence Saint-Roch, aux Éditions L’Ail des our

C. NOEPPEL